Après le DUT GMP

Le DUT GMP offre le double avantage de former à des gestes professionnels permettant de travailler à bac+2 ET de garantir un niveau scientifique suffisant pour envisager une poursuite d’études ambitieuse.

En effet, après un DUT, les diplômés peuvent envisager :

  • soit de continuer en licence/master (généraliste ou professionnel), en école d’ingénieurs, en école de commerce.
  • soit d’intégrer la vie active comme technicien supérieur en bureau d’études, production mécanique, maintenance, organisation de production ou technico-commercial.

Insertion professionnelle :

Elle représente à peu près chaque année 10% d’une promotion.

Le diplôme forme aux métiers de base de l’industrie, la conception, la fabrication et la production de pièces. La formation laisse donc une large place à la mécanique (conception, dessin, étude des structures, des matériaux), aux méthodes industrielles (techniques de fabrication, d’usinage, méthodes, informatique industrielle, automatismes...).

Les DUT GMP sont particulièrement appréciés pour le côté professionnel et polyvalent de leur formation. Et les perspectives d’emploi sont bonnes :

  • Un quart de l’encadrement (techniciens et ingénieurs) doit partir en retraite dans les cinq ans ;
  • Si les délocalisations et l’évolution technologique ont supprimé des postes ouvriers, en revanche, la conception des produits et le suivi des projets restent en Europe ;
  • La mondialisation entraîne le développement de nouveaux métiers : par exemple des logisticiens (qui doivent coordonner les sites de production), des acheteurs (qui doivent se procurer dans le monde entier des pièces au meilleur prix) ;
  • Face à la concurrence mondiale, l’innovation technologique est l’arme absolue : il faut des techniciens et des ingénieurs pour concevoir des procédés, des logiciels, des matériaux, etc.

Secteurs

  • Aéronautique/espace
  • Automobile
  • Secteur naval
  • Industrie ferroviaire
  • Bâtiment et génie civil
  • Chimie et pétrochimie
  • Nucléaire et secteurs de l’énergie et de l’environnement
  • Industrie mécanique
  • Machinisme agricole
  • Electroménager
  • Agroalimentaire
  • Santé et biotechnologies

Métiers

Le DUT GMP débouche immédiatement sur des emplois de techniciens

  • soit dans des bureaux d’études (pour aider les ingénieurs à concevoir des produits et des pièces en CAO comme dessinateurs-concepteurs),
  • soit dans des ateliers sur des lieux de production, au bureau des méthodes (pour organiser le travail), ou au contrôle qualité (pour contrôler la qualité des pièces), ou au service technico-commercial pour vendre des pièces ou des machines, etc.

De grandes entreprises de l’automobile, la sidérurgie, la plasturgie, les meubles, le verre, l’aéronautique, les transports sont friandes de ce DUT qui forme de bons généralistes.

Poursuite d’études

90% des diplômés poursuivent leurs études, le plus souvent en école d’ingénieurs dans une école spécialisée en mécanique ou une spécialité mécanique : ENSAM, INSA, Centrale Lyon et Nantes, ITII, ENI, Universités Technologiques (UTC, UTBM, UTT), etc…

De nombreuses licences professionnelles permettent aussi de se spécialiser en un an dans le domaine des Méthodes, dans les métiers de la Conception assistée par ordinateur (CAO), dans la connaissance des Matériaux ou dans les métiers de l’amélioration industrielle…

Le département GMP propose une licence professionnelle par alternance « Conception et Amélioration de Processus et Procédés Industriels ».

L’Université de Toulon propose une école d’ingénieurs permettant un débouché d’ingénieur matériaux : SeaTech.

Après le DUT GMP